ACTUALITÉS - France & Étranger

Actualités - par

La Nina va-t-elle refroidir notre hiver ?

Alors que El Nino dans l'océan Pacifique a touché à sa fin au printemps dernier, le phénomène inverse - baptisé La Nina - s'est rapidement mis en place dès cet automne. Quelles seront les conséquences ? Analyse du climatologue de La Chaîne Météo.

Comparable à un jeu de domino, les effets de El Nino et de la Nina se répercutent à l'échelle planétaire durant plusieurs mois, car le changement de température de l'eau modifie le sens des vents et la circulation atmosphérique au-dessus de la zone intertropicale. Ces changements influencent aussi le "jet stream" (grands vents qui font le tour de la planète) et chamboulent la distribution des masses d'air.

Les effets planétaires de la Nina sont moins violents que ceux d'El Nino, mais ne sont pas anodins. Cela relance l'activité cyclonique dans l'Atlantique Nord. La mousson indienne, vitale pour l'agriculture, pourrait s'affaiblir. L'hiver risque d'être plus froid dans l'hémisphère nord, et la banquise arctique pourra reprendre une extension normale à partir de l'automne.

A quelles conséquences doit-on s'attendre pour l'hiver en Europe ? Retrouvez dans cette vidéo l'analyse de notre météorlogue Régis Crépet.

Crédit : La Chaîne Météo
Crédit : La Chaîne Météo
Retrouvez les prévisions météo pour votre ville, par téléphone, au 3201*
Réagir
 
Maignial 07/12/2017
Je suis toujours surpris par les erreurs grossières de LaChaîneMétéo sur le phénomène el niño/la niña! D'abord, le dernier el niño n'a pas pris fin au printemps dernier, mais au printemps 2016. D’ailleurs, je me souviens d’une vidéo de l’époque où le même commentateur, qui prétend aujourd’hui que el niño s’est poursuivi sur toute l’année 2016 et début 2017, disait alors que ce phénomène s’était achevé au printemps 2016. Il en concluait d’ailleurs que 2016 serait probablement moins chaude que 2015, ce qui était pour le moins hasardeux quand on sait l’inertie d’un tel phénomène, et qu’on connait l’histoire climatique récente de la planète (1998 plus chaude que 1997 lors du el niño de 1997-début 1998). Depuis plus d'un an, nous avions donc une situation neutre dans le Pacifique, avant qu'un patern la niña se mette en place et se renforce depuis la fin de l'été dernier. La température en 2017 n'a donc pas été boostée par el niño. Ensuite, c'est pour le moins bancal d’affirmer que la niña pourrait provoquer un retour à la normale de l’extension de la banquise arctique, quand on sait que cette dernière a commencé à reculer significativement et durablement dans les années 2000 au moment, précisément, où les la niña se multipliaient (2005, 2007, 2010). Nous sommes ici sur un site qui se veut rigoureux. Je forme le voeux qu’on n’ai plus de telles approximations, qui trompent lourdement ceux qui n’ont pas le recul nécessaire pour discerner le vrai du faux.

John Doe 07/12/2017
Il fera quel temps en mai à paris Meteoparis ? Notamment le 10, à 9 heures. Merci !

Meteoparis75 07/12/2017
lcm prevoit plutot un hiver doux!? ah bon... Les modeles ne voient pas la vague de froid de janvier?

Meteoparis75 07/12/2017
moi je vois plutot janvier froid sec! fevrier doux et perturbe! et reprise hiver froide en mars!

Meteoparis75 07/12/2017
PAS DE GRAND FROID AVANT DEBUT JANVIER. VAGUE DE FROID A PARTIR 5 JANVIER. GROS ANTICYCLONE A 1050 HPa sur l Europe du nord, et un bon Paris Moscou! ca va cailler severe. Vague de froid d une bonne dizaine de jours a priori

Meteoparis75 07/12/2017
le coup de froid annonce pour fin de semaine et semaine prochaine sera certainement limite... et peut etre du 8 a 10 degres l apres midi a paris la semaine prochaine et non pas du 3-4 degres!

Meteoparis75 07/12/2017
noel sera plutot doux

Domsau2@yahoo.fr 06/12/2017
Il aurait fallu 3 cartes : situation normale, el niño, la niña.

06/12/2017
j'adore Règis il nous explique trop bien ??

Miracus71 07/12/2017
flux d'ouest donc flux perturbé donc de la pluie en plaine et neige en montagne

06/12/2017
comme dab hiver soit disans doux